Aménagement de la zone d'activités des Bertranges

La Communauté de Communes des Bertranges à la Nièvre était propriétaire depuis 2007 de l'ancienne aciérie CMD située dans la zone artisanale de Villemenant à Guérigny.

Une partie des bâtiments (ancien hall de moulage) a été revendue dès 2010 à l'entreprise TENBOURET (couverture) qui était déjà présente sur la zone dans un autre local, tandis que l'ancienne fonderie a été rachetée par CALIDER Industrie (entreprise spécialisée dans le parachèvement de produits, la maintenance industrielle et l'entretien du matériel de coulées des aciéries) en 2012, permettant à ce bâtiment de retrouver sa vocation industrielle d'origine.

Suite à la vente de ces bâtiments, la communauté de communes reste propriétaire de 2 hectares de terrains (situés entre l'ancienne friche et la rivière Nièvre) et projette d'engager des travaux visant à valoriser l'emprise foncière existante à travers :

- la viabilisation des terrains (raccordement aux réseaux secs et humides)

- la création d'une nouvelle voie de desserte (adaptée aux véhicules lourds)

- l'aménagement d'une aire de retournement commune à la zone

Les enjeux sont de tailles pour la communauté de communes qui entend par cette opération contribuer à la requalification la zone d'activités afin de rendre ce site plus attractif et valoriser les entreprises qui y sont déjà implantées.  

La communauté de communes s'est d'ores et déjà assurée de la faisabilité et de l'opportunité du projet suite à la réalisation d'une étude technique et prospective de positionnement réalisée en 2011 par la SCET.

La SAEM Nièvre Aménagement (assistant à la maîtrise d'ouvrage) accompagnera la CCBN sur cette opération pour s'assurer du respect du programme et de l'enveloppe financière prévisionnelle fixée à 262 500 € H.T. incluant les études préalables (étude de sol, étude loi sur l'eau, étude d'impact...) et les travaux d'aménagement détaillés précédemment.

Cette opération, inscrite dans le Projet de Territoire 2012-2015 de la CCBN, sera cofinancée à hauteur de 60% par l'Etat (via le Fonds National d'Aménagement et de Développement des Territoires), le Conseil Régional de Bourgogne et le Conseil Général de la Nièvre.