Principe de l'assainissement non collectif

Il existe deux parties sur les installations d'assainissement non collectif : le prétraitement et le traitement des eaux usées.

Prétraitement

On distingue différents types de dispositifs de prétraitement :

Bac à graisses

Cet ouvrage permet de séparer physiquement les graisses des eaux ménagères (salle de bains, cuisine). Faisant partie des installations anciennes constituées de fosse septique, il n’est désormais plus nécessaire d’en installer un, à moins d’avoir une activité fortement productrice de graisses ou lorsque la fosse toutes eaux est trop éloignée de l’habitation (>10m).

Fosse septique

Ce dispositif permet la liquéfaction, la décantation et la fermentation anaérobie (sans oxygène) des matières présentes dans les eaux vannes (eaux de toilettes). Au même titre que le bac à graisses, la fosse septique n’est plus installée aujourd’hui. Elle est remplacée par une fosse toutes eaux.

Fosse toutes eaux

La fosse toutes eaux remplace aujourd’hui les anciennes fosses septiques et les bacs à graisses. Ainsi les eaux vannes et ménagères sont prétraitées dans un seul dispositif. Le volume minimal de la fosse toutes eaux est de 3000L.

/!\ Les eaux pluviales doivent absolument être séparées des eaux usées.

Préfiltre

Le préfiltre existe sous 2 formes :

- Après une fosse septique, auquel cas il est séparé et fait 200L en règle général ou sous forme d’un filtre épurateur à cheminement lent (labyrinthe).

- Intégré à une fosse toutes eaux, il sert surtout d’indicateur de colmatage et fait en moyenne 50L.

Il doit être rempli de pouzzolane ou de matières plastiques prévu à cet effet pour éviter les départs de boues dans le système de traitement situé en aval.

Ventilation

La fosse toutes eaux doit être équipée d’une ventilation en amont (sur la colonne de chute d’eau) et d’une ventilation en aval afin d’évacuer les gaz de fermentation produits dans la fosse. Cela permet de pérenniser l’installation dans le temps.

Schéma                                                                      Source : Conseil Général 58

Traitement

Pour déterminer le type de traitement adéquat pour son terrain, il est important de connaître sa perméabilité. Est-ce un terrain argileux ? Calcaire ? De la terre rapportée ? De la terre végétale ?

Tranchées d’infiltration

Système à mettre en place en priorité mais nécessite une terre perméable. Longueur minimale 3x 15m.

Tranchées d'infiltration

                                                      Source : Conseil Général 58

Filtre à sable vertical non drainé

Système à mettre en place lorsque la perméabilité superficielle est faible mais plus importante en profondeur (80cm).

Filtre à sable vertical non drainé                                                      Source : Conseil Général 58

Filtre à sable vertical drainé

Système utilisé lorsque la perméabilité du sol ne permet pas l’implantation d’autres filières.

Particularité : Une évacuation des eaux traitées est nécessaire soit par tranchées drainantes soit par rejet vers un exutoire (fossé, cours d’eau) sous réserve de l’autorisation du propriétaire du milieu récepteur.Filtre à sable vertical drainé

                                                       Source : Conseil Général 58

Entretien

Vidange

La vidange de la fosse toutes eaux doit être adaptée en fonction de la hauteur des boues, qui ne doit pas dépasser 50% du volume utile (article 15 de l’arrêté du 7 septembre 2009).

Lessive liquide

Afin d’éviter les colmatages des canalisations, il est recommandé d’utiliser des lessives ou des savons liquides et de nettoyer régulièrement le bac à graisse (minimum une fois par an). Il s’agit simplement d’enlever les graisses qui se figent et restent en surface.

Préfiltre

La pouzzolane doit être nettoyée au jet d’eau au moins une fois par an afin de renvoyer les boues dans la fosse toutes eaux ou nettoyée séparément si le préfiltre n'est pas intégré à la fosse.